Nous rappeler
fermer

Facilité de paiement

Chez Hab&Co, nous mettons tout en oeuvre pour que votre paiement ce passe de la façon la plus simple possible.

Tous les règlements se font uniquement par chèque et se déroulent de la manière suivante :

  • Vous validez votre devis sur notre site.
  • Notre technicien se rend à votre domicile pour effectuer votre rendez vous de validation de projet. Suite à la commande ou au devis effectué.
  • Lors de la validation du projet, le paiement se passe en deux parties :
    • Un chèque d'acompte d'un montant équivalent à 30% de votre commande sera récupérée par le technicien conseil.
    • Un second chèque équivalent au reste du montant de votre commande sera demandé à la fin des travaux (soit 70%).

Dans le cadre d'une demande d'éco prêt à taux 0%, de prêt travaux, d'une demande de subvention ANAH ou de toutes autres formes de paiement rendant impossible le versement du chèque d'acompte:
La société Hab&Co demandera un justificatif d'acceptation de crédit  fourni par la banque du client. Si le projet est encadré par l'ANAH, nous demenderons un justificatif d'acceptation de subvention émanent de l'ANAH.
La société Hab&Co s'engage à remplir les formulaires administratif de demande de prêt dans les meilleurs délais.

Nous vous faisons bénéficier de solutions pour financer vos travaux avec nos partenaires bancaires, mais aussi des aides gouvernementales auxquelles vous pourriez être éligible. Eco prêt à taux 0%, Crédit d’impôt 30%, ANAH, AREEP, …
Etant RGE Qualipac et Eco Artisan vos projets sont éligibles de par la qualification de notre entreprise et cela que nous installions vos produits en Sarthe ou sur les départements alentours.

Récapitulatif des aides pour financer vos travaux :

La tva : source ademe .fr

TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique éligibles au crédit d'impôt transition énergétique

Les travaux d'amélioration de la qualité énergétique (pose, installation et entretien des matériaux et équipements éligibles au crédit d'impôt transition énergétique) des logements de plus de deux ans bénéficient du taux de TVA de 5,5 %.

Ce taux s'applique également aux travaux indissociablement liés. Ce sont des travaux annexes indispensables (déplacement de radiateurs ou dépose de sols par exemple) consécutifs aux travaux d’efficacité énergétique proprement dits. Ils ne visent ni les autres travaux de rénovation, ni les travaux d’ordre esthétique (habillage d’un insert, pose de papiers peints, par exemple).

Les autres travaux de rénovation bénéficient d'un taux de 10 %.

Attention :
La TVA à taux réduit ne porte pas sur les travaux qui, sur une période de 2 ans, remettent à l'état neuf plus de 2/3 chacun des éléments de second œuvre (planchers non porteurs, installations sanitaires et de plomberie, fenêtres et portes extérieures, installations électriques, cloisons intérieures, systèmes de chauffage) ou plus de la moitié du gros œuvre.

La TVA à 5,5 % est aussi applicable :

  • aux abonnements relatifs aux livraisons d’énergie calorifique distribuée par réseau ;
  • à la fourniture de chaleur distribuée par réseau lorsqu’elle est produite au moins à 50 % à partir de sources d’énergies renouvelables ou de récupération (biomasse, géothermie, déchets, etc.).

Ses conditions d’application :

Votre situation :

  • vous être propriétaire occupant, bailleur ou syndicat de copropriétaires ;
  • vous êtes locataire ou occupant à titre gratuit ;
  • vous êtes une société civile immobilière.

Votre logement :

  • il est achevé depuis plus de deux ans ;
  • c'est votre résidence principale ou secondaire ;
  • c'est une maison ou un appartement.

Comment en bénéficier ?

Les travaux et équipements doivent être facturés par un professionnel. Le professionnel qui vend le matériel et en assure la pose applique directement la réduction de TVA sur la facture.

Le crédit d’impôt : source ademe.fr

Crédit d'impôt pour la Transition énergétique

Une aide sans condition de ressources :

Ce dispositif fiscal permet aux ménages de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées lors de travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale.

Les contribuables, qu’ils soient imposables ou pas, peuvent bénéficier du crédit d’impôt. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage.

Les conditions pour en bénéficier :

Votre situation

  • vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ;

  • vous êtes fiscalement domicilié en France.

Votre logement

  • c'est une maison individuelle ou un appartement ;

  • c'est votre résidence principale ;

  • le logement est achevé depuis plus de deux ans.

À noter : Dans un immeuble collectif le crédit d'impôt peut porter sur les dépenses d'équipements communs que vous avez payées au titre de la quote-part correspondant au logement que vous occupez.

Les professionnels réalisant les travaux :

  • les travaux doivent être réalisés par l'entreprise qui fournit les matériaux ;

  • Depuis le 1er janvier 2015, les professionnels réalisant les travaux doivent être "Reconnus Garant de l'Environnement" (RGE)

 Un taux de 30 % sur un montant de dépenses plafonné :

  • le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge ;

  • ce plafond s'apprécie sur une période de cinq années consécutives comprises entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015 ;

  • le crédit d'impôt est calculé sur le montant des dépenses éligibles, déduction faite des aides et subventions reçues par ailleurs. Ainsi, si vous bénéficiez d'une autre aide publique pour l'achat des équipements et des matériaux (Conseil Régional, Conseil Général, Anah), le calcul se fera sur le coût de l'équipement déductions faites des aides perçues.